Joao de Deus

João de Deus est sans doute le médium-guérisseur le plus puissant et le plus connu dans le monde entier. Il soigne, traite et guérit des milliers de personnes de toutes sortes de maladies aiguës ou chroniques telles que :

le sida, le cancer, le parkinson, la sclérose en plaques, ou encore les personnes souffrant de séquelles suite à un accident et se retrouvant en fauteuil roulant, avec des béquilles, etc.

Fils d’une famille pauvre, il grandit à Cachoeira da Fuaca (État de Goias) et ne suivra au total que 2 ans de scolarité. Son « Don » lui a été révélé lors de son adolescence en 1959.

Depuis, il a accepté sa mission et soigne gratuitement, comme cela lui a été demandé, le mercredi, le jeudi et le vendredi de chaque semaine.
C’est en toute humilité et avec amour qu’il accomplit ses engagements. Comme il le dit lui-même :

« Ce n’est pas moi qui guérit, c’est Dieu. »

João est incorporé par des Entités (êtres de lumières désincarnés) qui œuvrent à travers lui, à travers son regard, ses mains et son corps. Il soigne dans le centre qu’il a fondé à Abadiânia, la Casa Dom Inácio.

Dom Inácio de Loloya (1491-1556), fondateur de l’ordre des Jésuites, est l’Entité qui intima à João de se rendre à Abadiânia pour y ouvrir ce centre, il y a une trentaine d’années de cela.

Malgré la pauvreté, puis les attaques de toutes parts et de tous genres, João Teixeira da Faria accomplit et continue d’accomplir sa mission, celle qu’il a acceptée il y a une cinquantaine d’années.

Casa

La Casa de Dom Inácio est à Abadiânia, village situé à une centaine de kilomètres à l’ouest de Brasilia, à 1000 mètres d’altitude.

Le sol de cette région est très riche en cristaux. Selon l’Université de Freiburg en Allemagne, c’est dans cette région que réside le plus grand schisme de cristal du monde.

Dom Inácio de Loloya, (1491-1556), fondateur de l’ordre des Jésuites, est l’Entité qui intima à João de se rendre à Abadiânia pour y ouvrir ce centre, il y a une trentaine d’années de cela.

« Pour ceux qui croient, aucune parole n’est nécessaire.
Pour ceux qui ne croient pas, aucune parole n’est possible. »
Dom Inácio de Loyola (1491–1556)

© Hayette Weidmann - 2018